Que est-ce donc que sintaxe ?

Que est-ce donc que sintaxe ?

Performance dans le cadre du parcours TRAM-Hospitalités qui a eu lieu le samedi 25 mai 2013.

935320_569684786385587_1788800169_n

paviani_moto1

Parcours de l’archipel 1 qui réunissait Les Instants Chavirés /La Maison Populaire à Montreuil pour l’exposition « Le tamis et le sable 2/3 : L’intervalle » (commissariat Anne-Lou Vicente, Raphaël Brunel et Antoine Marchand) , La Galerie à Noisy-le-Sec pour l’exposition « Le Deuxième Sexe, une note visuelle » (commissariat Tobi Maier), l’espace Khiasma aux Lilas pour l’exposition « Mandrake a disparu » et le Plateau pour l’intervention de Julien Prévieux à L’Antenne avec son projet « Datumo! ».

Sur les trajets à pied pour rejoindre les bus RATP, le bus 102, le 322 et le 105, qui nous emmenaient sur chaque lieu d’exposition entre Montreuil, Noisy et les Lilas, Anne Steffens qui se présente comme étant Albert Henry, professeur de philologie de l’université de Bruxelles, nous parle de la pièce de Claire Malrieux « Lunar far side » qui se trouve à la toute fin du parcours, à l’espace Khiasma, et dont le groupe se rapproche toujours un peu plus, physiquement et intellectuellement, au fur et à mesure du trajet.

Sur les trajets en bus, les bus RATP 102, 322 et 105, Anne Steffens quitte le groupe pour monter à l’arrière d’une moto conduite par Matthieu Botrel. La moto suit le bus de près, on les aperçoit par la fenêtre. Le groupe de visiteurs qui se trouve dans le bus parmi les autres voyageurs continue pourtant d’entendre la voix d’Anne, comme s’il pouvait suivre le cours de ses pensées le temps de ce voyage en deux roues. Elle révèle tout d’abord sa supercherie, elle n’est bien sûr pas Albert Henry, mais bien Lætitia Paviani.

Vous pouvez télécharger ici le PDF distribué aux visiteurs le jour de la performance, qui rapporte les propos tenus par Anne en tant qu’Albert Henry pendant les trajets à pied.

Et suivre là le cours de ses pensées en tant que Lætitia Paviani :

paviani_moto4