Burj Babil, un projet de traduction expérimentale de « The tower of Babel » de Jack Spicer.

imgres  tumblr_mwgy6bo83R1t1ya83o1_500Workshop de traduction expérimentale ayant eu lieu dans le cadre de la Semaine Folle de l’ESAD (Ecole Supérieure d’Art et Design) à Reims.

Avec :  Maëlle Ferre, Alice Dubreuil, Céline Poujade, Thomas Anghelovici, Erwan Sene, Thomas Schmahl, Nicolas Mazzi, Marie Legentil, Jaïna Ennequin, Mélanie Peretti, Zoé Lasmaries Bauduin.

Burj Babil est un projet de traduction ouverte, expérimentale, voire « impressionniste » de « The Tower of Babel » de Jack Spicer.

Commencé dans les années 50, resté inachevé et publié à titre posthume en 1994, c’est le seul et unique polar écrit par le poète Jack Spicer. Cet ouvrage énigmatique a l’intérêt de multiplier les entrées
donnant accès à la fabrication d’une fiction : Son auteur, un poète brillant rédigeant en prose s’aventure exceptionnellement du côté du polar pour décrire un contexte d’ébullition poétique, la période « SanFrancisco Renaissance » dans les années 50/60.

À cela s’ajoute l’ambition irrationnelle de le traduire, traduction vouée à se transformer en l’expérience de toute autre forme de fiction.

Voir le workshop documenté sur Tumblr. http://burjbabil.tumblr.com/

tumblr_mwgyx7G1ik1t1ya83o1_1280

Un rêve de Nicolas Mazzi.

tumblr_mw9d0pcA8I1t1ya83o2_500